Mon bilan du Concours Général Agricole 2014

Logotype_du_concours_general_agricole,_Paris,_France

Mardi 25 février – 9h30 – Porte de Versailles/Salon de l’Agriculture.

Je m’y rends convocation en main pour mon 1er jury du Concours Général Agricole pour la catégorie… bière. J’arrive Hall 5.3. Je montre patte blanche et ai droit à un joli parapluie (blanc), une (« jolie ») médaille et 3 entrées pour le Salon que j’ai distribué au gré de mes rencontres. Le Hall 5.3 n’est ni plus ni moins qu’un grand espace rempli de tables et de gens. Je me faufile jusqu’à ma place qui se trouve à l’extrémité du lieu et constate que je suis jury des blondes de haute fermentation. Ouf, le pire au CGA c’est les bières aromatisées. J’y pose mes petites affaires et tentent de retrouver mes collègues des Amis de la Bière d’IdF. Je croise au passage Hervé Marziou, Gilbert Delos, Greg Murer, Simon Thillou, mes potes de la brasserie Parisis, … Bref je claque des bises à tout va (j’adore les bisous!). Je retourne à ma table où je fais connaissance avec Sébastien et Fabien mes voisins de table qui ont déjà une certaine habitude du concours. Au programme, 8 bières blondes à déguster et noter selon plusieurs critères : couleur, mousse, nez (intensité et qualité), pétillance, saveur, persistance et harmonie. Dès la première bière, la déception est immense…

Dégustation CGA2014

Bon, tout n’est pas parfait. Notre palais étant encore assez neutre, l’idée est de noter la bière selon nos critères individuels et de refaire un tour de table en fin de dégustation pour confronter nos points de vue. La deuxième bière n’est pas mieux que la première et troisième, plus que bof. Quatrième : wouhou! Enfin, une bière qui a du (bon) goût. Je croît la reconnaitre mais annonce une IPArisis. Or, il semblerait qu’il s’agisse de la blonde. De la cinquième à la septième bière c’est la descente au enfer : entre les goûts de paic citron et de curly, je ne choisi ni l’un, ni l’autre… La huitième sera plus intéressante mais plutôt déstabilisante : présence de houblons américains qui lui donne un nez très fruité mais finale fruitée et résineuse, j’identifie des houblons anglais mais sans certitude. J’aime à croire qu’il s’agit de la « Kollan Lill » de la brasserie Bendorf ou de « la Lune et L’autre » de la Brasserie de La Pleine Lune. Légère et désaltérante, elle nous plaît beaucoup. Au final, 2 médailles d’Argent pour la 4 et la 8. Avec du recul nous aurions pu accorder une médaille d’Or et une d’Argent mais quand on est jury, on n’est pas trop gentil… En bref, pas de gros coup de coeur malheureusement et beaucoup de déceptions quand même…

Sinon, après avoir discuté avec les autres jury, je m’attendais à un palmarès réduit. Cependant, 49 médailles en 2013 contre 58 en 2014. A part la Yéti, qui a obtenu une médaille d’argent. Je trouve ce palmarès plutôt pas mal. 21 médailles pour le Nord-Pas-de-Calais, 4 médailles pour la brasserie Parisis, Bendorf, la Brasserie de La Pleine Lune et Matten ont aussi droit à leur médaille. Bilan plutôt positif pour moi car pas de bière industrielle même en basse fermentation… En plus, je suis passé à la télé!

Capture d’écran 2014-02-25 à 22.11.45

À propos de Doroley

Co-gérante des 4 magasins Bières Cultes et secrétaire de l'association Bières & Papilles, je m'implique au quotidien et via la Paris Beer Week, à développer une consommation durable et responsable de la bière artisanale et locale.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivez-moi sur Twitter

Follow Les Apérologues on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :