La consigne, confusion de genre.

LOGO_LABEL_CONSIGNE_Black_HD (1)Je m’intéresse personnellement et professionnellement à la consigne des bouteilles en verre pour réemploi depuis de nombreuses années. Il est vrai que dès mon plus jeune âge, mon argent de poche provenait des bouteilles de vin consignées sifflées par mes parents lors de soirées arrosées. Et que j’ai toujours connus les bouteilles de bières belges (et de 3 Monts) consignées.

Dès 2007, à l’ouverture de la 1ère boutique Bières Cultes, il nous a paru évident de mettre en place la consigne. Partant d’un constat simple que les caisses plastiques devaient être rendues, les remplir de bouteilles vides nous a semblé une évidence. Ajoutez à cela que nos clients convaincus revenaient plus souvent que les autres et que les étudiants fauchés y voyaient certainement un revenu certes minime mais suffisant pour réduire la facture de leur alcoolisme mondain¹.

En 2012, l’augmentation des taxes sur la bière (accises) et sa répercussion sur les prix de vente des bouteilles, entre 7 à 12 cents par bouteille, nous a incité à arrêter la consigne. De plus, avec du recul, l’empreinte carbone du transport de ces bouteilles de l’entrepôt de nos fournisseurs vers des brasseries situées à plus de 300 km du point de collecte n’était pas forcément d’une logique écologique évidente.

Le réchauffement climatique et la prise de conscience collective des problèmes et risques inhérents à la surconsommation et à la production en masse de déchets de toutes sortes remettent cette consigne au goût du jour. Cependant, il est important de distinguer consigne pour recyclage VS consigne pour réemploi. Car, les derniers articles concernant la loi « anti-gaspillage pour une économie circulaire »² ont tendance à entretenir cette confusion.

En effet, le sujet brulant du moment concerne le rejet par le Sénat, fin septembre, de la consigne pour recyclage. Consigne censée augmenter drastiquement le taux de captation des emballages plastiques pour recyclage. Cependant, les citoyens voient dans ce refus, un recul de la consigne car nombreux sont les journalistes à avoir titré leur article autour de ce rejet sans préciser qu’il s’agissait de la consigne pour recyclage. Alors même que la Commission du Développement Durable du Sénat a décidé de supprimer la consigne pour recyclage pour ne garder que la consigne pour réemploi ou réutilisation. Il me paraît donc important de re-préciser le débat.

La consigne des bouteilles et pots en verre pour réemploi est une initiative encore trop peu mise en avant alors même qu’une bonne partie de la population y est favorable³. La faute au plan climat dont l’un des objectifs est « 100 % des plastiques recyclés à l’horizon 2025 ». Hélène de Vestele, présidente d’Edeni l’exprime très bien lors d’un interview sur Europe 1 en Janvier dernier : « Le recyclage n’est pas une solution » pour réduire drastiquement les déchets car incite à produire encore plus d’emballages plastiques.

Le réemploi des contenant en verre lui semble évident par le simple fait qu’il peut contenir de tout sans traitement particulier, a contrario des emballages plastiques ou cartons, qu’une bouteille lavée coûte deux à sept fois moins qu’une bouteille neuve et qu’elle nécessite 4 fois moins d’énergie qu’une bouteille recyclée. L’expression : « C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes » prend ici tout son sens ;-).

Reste qu’encore une fois, le politique marche sur la tête. Suite au rejet des sénateurs et afin de sauvegarder les apparences, il est demandé aux associations oeuvrant pour la réductions des déchets et la sauvegarde de l’environnement de se positionner en faveur de la consigne pour recyclage. Or, pour Zéro Waste France, notamment, qui préconise depuis plusieurs années la consigne pour réemploi et soutient activement les initiatives du Réseau Consigne, difficile de se positionner sans rajouter à la confusion des consommateurs et futurs utilisateurs.

Reste à attendre les conclusions de l’Assemblée Nationale sur ce projet de loi qui sera examiné en deuxième lecture d’ici la fin de l’année. 

¹L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, il est important de le consommer avec modération.

²Le projet de loi : http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/dossiers/lutte_gaspillage_economie_circulaire

³L’enquête de l’ADEME concernant le réemploi des emballage : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/enquete-consommateurs-reemploi-emballages-201810.pdf

Pour aller plus loin et comprendre les raisons de l’abandon de la consigne en France, je vous conseille cet article : http://environnement-lanconnais.asso.fr/spip.php?article878

Publicités

À propos de AllegoriA

Je m'implique au quotidien à développer une consommation durable et responsable de la bière artisanale française.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Suivez-moi sur Twitter

Follow Les Apérologues on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :