La BrauBeviale, la Mecque de la bière !

Voilà plusieurs années que j’entends parler de la BrauBeviale comme du lieu où tout y est. Ma curiosité a pris le dessus. J’ai donc saisi l’opportunité d’y faire un saut, certes rapide mais instructif.

Les plus grands salons que j’ai visité par le passé sont le Salon de l’Agriculture et le Salon du Brasseur de Nancy qui a côté, fait office de foire à la crevette 😉 Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 9 Halles différents, 40 000 visiteurs dont 18 000 hors Allemagne, + de 1 000 exposants dont 54% hors Allemagne. La BrauBeviale est LE salon professionnel brassicole d’Europe.

De nature curieuse et baroudeuse, j’ai apprécié mes premières heures à Nuremberg : réseau de transport simple et rapide depuis l’aéroport, Airbnb au pied du métro et à 10 min à pied du centre historique et du Bierwerk, un pub par lequel on accède via quelques petites rues pavées et un petit pont de bois qui m’évoque une chanson d’Yves Duteil. Le Bierwerk brasse ses propres bières. La Doldi et la Blondi sont d’ailleurs d’excellentes bières légères et désaltérantes, idéales pour un premier contact avec la culture brassicole du pays que nous accompagnons d’une planche mixte : saucisses / fromages. Nos 75cl de bière ingurgités, il est temps de faire un vrai repas au Trödelstuben, restaurant situé à 2 pas du bar et à la devanture attirante. L’intérieur est kitschissime mais dépaysant. Nous choisissons le menu complet avec saucisses, salade de Kartofell et un pinot noir à bouchon à vis. La digestion sera difficile…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le lendemain matin, direction la BrauBeviale. Pas de temps à perdre, l’entrée se fait fluide malgré les hordes de visiteurs qui sortent des rames du métro Nurembergeois. Le Hall d’accueil est immense. Nous décidons de partir à gauche, direction le « petit matériel » : concasseur, boules de lavages, étiquetteuses, embouteilleuses… Très vite, je prends conscience des machines démesurées qui défilent devant moi. Je suis dans un autre monde, mes yeux sont attirés par tout. Je me sens comme au musée, je veux comprendre : « A quoi sert ceci ? », « Combien de fûts à l’heure lave cette machine ? », « Cette encanetteuse est-elle mobile ? » …. La matinée passe à vitesse Grand V. L’après-midi, plutôt que de subir l’agression de toutes ses machines dont la valeur totale doit dépasser les milliards d’€, je décide de me renseigner sur la valeur d’une salle de brassage et soyons fou, d’une brasserie all inclusive. Et là, bonheur, magie, licornes et arcs-en-ciel, je m’imagine signer sur place ! On aura tout vu : de la petite brasserie manuelle et mobile, modulable et pas cher à la full auto compacte avec double tableau de contrôle, vannes fixes, chauffage vapeur… J’ai pris des contacts et demandé des devis si des fois l’un ou l’autre de mes projets aboutissent 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous sommes aussi passés chez les fournisseurs de matières premières : Lallemand, Yakima Chief, Hop France et BtoBeer – avec lesquels nous avons passé une seconde soirée très sympathique ! – Soufflet (Champagne !) et des fournisseurs de verres pour faire suite à la demande d’un client. Nous avons aussi croisé quelques brasseurs français venus se renseigner et pour certains, acheter une nouvelle embouteilleuse ou quelques cuves supplémentaires…

En conclusion, une journée ne suffit pas à faire le tour. Déambuler dans les allées donne le tournis. Pour être efficace dans sa recherche, il faut avoir un ou des objectifs clairs et en profiter pour voir l’un ou l’autre de ses fournisseurs afin de garder le contact. Au fait, je me suis découverte une passion pour le matériel. Reste qu’il faudrait que j’en informe mon banquier. J’y retourne l’année prochaine, c’est certain !

À propos de AllegoriA

Je m'implique au quotidien à développer une consommation durable et responsable de la bière artisanale française.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Suivez-moi sur Twitter

Follow Les Apérologues on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :